Face à la haine, ne faisons pas des réseaux sociaux un bouc émissaire.