Notre blog

Coriolink analyse l’itinérance mémorielle d’Emmanuel Macron pour Franceinfo

itinérance mémorielle -Coriolink-décrypt-la- communication-d'Emmanuel-Macron

Jacky Isabello, co-fondateur de l’agence Coriolink et spécialiste de communication politique,  décrypte pour Franceinfo l’itinérance mémorielle d’Emmanuel Macron.

Mattéo Maestracci, journaliste de la matinale, souhaitait dresser le  bilan de l’itinérance mémorielle du Président de la République à  l’occasion du centenaire de 14-18.

Selon notre co-fondateur, Emmanuel Macron sortait d’une séquence médiatique assez calamiteuse. Cet exercice était l’occasion d’abord de reprendre la main puis de se montrer proche des Français. Un exercice pour le moins périlleux car les personnes rencontrées avaient cette attente de partage avec le Président.

Il a dénombré les failles de cette séquence  de communication. Selon lui, Emmanuel Macron manque de « finition ». Notre expert a mis en avant  les phrases parfois polémiques du chef de l’Etat, notamment celle sur Philippe Pétain. Selon lui, ces prises de parole viennent brouiller son message et donc le but de son action de communication. L’objectif premier de ce déplacement présidentiel a été occulté, la référence malheureuse à Philippe Pétain sera retenue au détriment de l’originalité de cette itinérance mémorielle.

Des déclarations en forme de sorties de route pour Emmanuel Macron qui viennent s’ajouter aux polémiques analogues connues dans l’affaire Benalla ou dans la mauvaise gestion des démissions de MM. Collomb et Hulot.

Pour Jacky Isabello, il est primordial que le chef de l’Etat fasse la synthèse de ce qu’il a fait pendant la campagne en tant que candidat, et de ce qu’il est impératif de faire en tant que Président.

La seconde partie de l’entretien à consister à analyser la baisse dans les sondages du Président de la République. 

La parole rare que souhaitait instaurer Emmanuel  Macron au début de son quinquennat ne fait pas sens aujourd’hui. A l’ère des réseaux sociaux et des chaînes d’information en continu le Président doit adopter une tout autre posture.

Le Président doit être davantage dans l’écoute et l’empathie.

Emmanuel Macron aurait intérêt à mettre de côté le « ton professoral « qu’il utilise parfois afin de vouloir forcément convaincre son interlocuteur. Le temps élyséen, trop court,  ne s’y prête pas.

Selon Jacky Isabello, Emmanuel Macron tente d’affirmer un certain canal de communication notamment grâce à la pratique de la « hug diplomacy« , c’est à dire cette attitude de tactilité systématique. Il se veut accessible et au contact des Français. Pour autant, l’expérience malheureuse de Saint-Martin (photo du jeune faisant un doigt d’honneur) laisse entendre qu’il doit ajuster sa communication en tenant compte de la fonction qu’il occupe.

Retrouvez l’intégralité de cette intervention ci-dessous:

Jacky Isabello décrypte pour France Info l’itinérance mémorielle d’Emmanuel Macron