Notre blog

La « Com Spectacle » à la télévision : un mauvais vaudeville à réinventer !

influencia

Jacky Isabello, co-fondateur de l’agence CorioLink, décrypte pour Influencia, les enjeux et les effets de la « Com Spectacle » à la télévision :

 

« Le 13 décembre 1971, Maurice Clavel quitte le plateau de l’émission « A armes égales » en lançant cette indignation devenue culte : « Messieurs les censeurs, bonsoir ! » Cet effet de manche est élevé au rang de must have pour s’assurer une viralité maximale dans les médias et sur les réseaux sociaux. A croire qu’il faudrait, un jour ou l’autre de son existence professionnelle, quitter un plateau de télévision, en feignant la posture de l’indigné, pour espérer gagner en notoriété, acquérir un statut à part, et in fine être davantage invité, davantage désiré. »

 

Retrouvez l’intégralité de cette tribune ici.