Notre blog

Relations presse et mercato journalistes : un enjeu relationnel

CorioLink mercato media communication

Grande tradition empruntée à l’univers sportif, le mercato estival se joue également dans les rédactions. Pour les spécialistes des relations presse, le moment est aussi passionnant que crucial, car ce sont bien les liens privilégiés qu’ils ont tissé qui se font et se défont sous leurs yeux. Cette année, en complément du mercato des journalistes audiovisuel, les communicants ont dû s’intéresser de près aux rédactions de la presse écrite. Un mouvement inédit et plus confidentiel, s’est joué et se joue encore aux seins des journaux de la presse quotidienne nationale.

Spécialiste des relations presse et journaliste : un jeu d’équilibriste

Les mouvements au sein des rédactions bouleversent l’équilibre et les relations du couple communicant/journaliste. Par ricochet, les entreprises et institutions accompagnées par les agences peuvent en faire les frais, en disparaissant du vivier d’experts et témoins identifiés. L’enjeu est de taille pour le communicant : il est le garant de cette relation et doit tout mettre en œuvre pour que le lien ne soit pas rompu. Ce moment est particulièrement intense pendant la période du mercato estival mais ne doit pas être négligé le reste de l’année. Le devoir du spécialiste des relations presse est bien de rester informé tout au long de l’année sur l’actualité, sur ceux qui l’a font, la décrypte et s’en font le relai.

Un mercato des journalistes 2019 particulièrement mouvementé dans l’audiovisuel…

Comme chaque année, l’audiovisuel a sifflé le début de la saison du mercato. Marc-Olivier Fogiel a été le premier à annoncer sa nomination à la direction de BFM TV et une refonte de la grille des programmes de la chaine. De tels bouleversements obligent les spécialistes des relations presse à avoir une maitrise parfaite de la mécanique média (journalistes, présentateurs, chroniqueurs et programmateurs) pour identifier les contacts qui lui seront utiles. Dans ce secteur, le mercato est également le moment de présenter les nouvelles têtes et voix qui incarneront le média. Sur BFM Business, c’est le journaliste de la matinale, Stéphane Soumier qui a quitté la chaine, remplacé par Christophe Jakubyszyn. Côté politique, Elizabeth Martichoux, figure emblématique de RTL, rejoint l’équipe de LCI. Elle est remplacée par Alba Ventura qui prend les rênes de l’interview politique de la matinale. Après quelques difficultés, Europe 1 a de nouveau chamboulé sa matinale. Nikos Aliagas a quitté cette tranche stratégique, remplacé par Matthieu Belliard. C’est désormais Sonia Mabrouk qui anime l’interview politique du matin sur la station.

… Mais la presse écrite n’est pas en reste.

Les mouvements opérés dans ce secteur restent souvent plus confidentiels et les relations avec les journalistes sont alors primordiales pour obtenir ces informations. Deux rédactions emblématiques de la presse quotidienne nationale ont été particulièrement impactées cette année : Les Echos et Le Figaro. Julie Chauveau, Elsa Conesa ou encore Lucie Robequain ont évolué à des postes de rédacteur en chef et changé de domaines d’expertises au sein des Echos. Au Figaro, quelques mouvements ont déjà eu lieu : Marie Bartnik se consacre désormais au secteur de la distribution et Jorge Carasso lui succède sur les sujets patrimoine, quand Cyrille Pluyette a pris la relève de Frédéric de Monicault sur les thématiques de l’énergie. Le mercato ne semble cependant pas terminé et la rédaction s’apprête à connaître de nouveaux changements d’ici la fin de l’année.