Notre blog

TRIBUNE – Carlos Ghosn, le rôle déterminant de la communication judiciaire

 

 

 

Si l’évasion de Carlos Ghosn a été possible, c’est en partie grâce à une stratégie de communication judiciaire savamment pensée ! Dans sa nouvelle tribune sur le site du HuffPost, Jacky Isabello, co-fondateur de l’agence de communication CorioLink, analyse la stratégie de communication du désormais célèbre ex-patron de l’alliance Renault-Nissan qui a échappé à la justice japonaise en fuyant de façon rocambolesque vers le Liban.

 

 

 

 

 

L’expert en communication décrypte la stratégie de communication de Carlos Ghosn, inspirée de la technique des PR litigation apparue aux Etats-Unis dans les années 1980.  On se souvient notamment du retentissement de la célèbre affaire O.J. Simpson au cours des années 1990. La communication judiciaire durant un procès permet d’influencer le résultat mais également l’image de la personne qui s’y prête. Carlos Ghosn, qui était vu comme un ignoble personnage lors de son arrestation, s’est employé à progressivement créer une posture victimaire.

 

Extrait. « Pendant plus d’un an, Carlos Ghosn, ancien patron de l’alliance Renault-Nissan, aura été placé sous contrainte judiciaire. La justice japonaise lui reproche, entre autres faits signalés par divers audits, d’avoir minimisé ses revenus chez Nissan. Mais également d’avoir fait couvrir par le constructeur des pertes sur investissements personnels. Depuis quelques jours, après une fuite rocambolesque, M. Ghosn est libre dans son pays d’origine, le Liban. Désormais, une nouvelle bataille qu’on présume titanesque va se déplacer sur le terrain de la communication. Mais n’avait-elle pas démarré bien avant ce coup d’éclat ? ».

 

Retrouvez l’intégralité de la tribune sur HuffPost