Notre blog

TRIBUNE – Jean Castex devra tenter de convaincre les Français qu’une stratégie existe

 

 

 

Les sondages confirment, la côte des Français faisant confiance au gouvernement pour gérer la crise sanitaire s’affaisse continuellement. Pour durer jusqu’à la prochaine élection présidentielle Jean Castex devra essayer de rendre la stratégie du gouvernement en matière de lutte contre le Covid plus lisible. Retrouvez la tribune de Jacky Isabello, co-fondateur de l’agence de communication CorioLink, pour Le Figaro.

 

 

 

 

Extrait. « Que retenir de cette conférence de presse si ce n’est que le peuple français poursuit son périple en eau trouble et contaminée pour quinze jours supplémentaires ? Les réprobations et quelques louanges fuseront ; ne reste-t-il pas que cet unique loisir à une nation entière ?

 

Raymond Barre qui n’a jamais fait figure de favori aux prix de l’humour politique. Il n’a pas non plus été adepte des punchlines communicationnelles appréciées par les journalistes. Il revient pourtant dans l’exégèse des commentateurs politiques à chaque désignation d’un chef de gouvernement puisqu’il laissa à la postérité cette empreinte aphoristique lumineuse : « un premier ministre s’il veut durer… il doit endurer ».

 

Après une conférence de presse sans autre panache flétri que celui de la soumission, Jean Castex devra tenter de convaincre qu’une stratégie existe tant les palinodies des six derniers mois ont plongé la plupart des Français dans l’ère de l’injonction contradictoire systématique. 

 

« Ce n’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa G… » avait l’habitude de dire Audiard ! Au lendemain de l’intervention du premier ministre les médias sont contraints de relater un gout de vacuité renforçant ainsi le sentiment d’une cellule de crise sans gouvernail. La communication des ministres suscite l’effroi, provoqué par une asymétrie entre des messages exposant la gravité de la situation et une tactique sans réel bouleversement. Les chiffres de mortalité sont très importants mais les tendances « un peu meilleures ». Et c’est grave docteur semble toujours demander d’une petite voix le Français moyen ? ».

 

 

Retrouvez l’intégralité de la tribune sur Le Figaro