Notre blog

Communication d’influence et mode : Coriolink analyse le vêtement comme arme diplomatique

Voyage présidentielle et look des chefs d’état : La mode comme arme de communication politique

La façon de s’habiller en dit long sur notre personnalité. Il permet d’identifier, en quelques secondes, le statut de la personne à laquelle on s’adresse. Ainsi, le vêtement nous permet d’aller au delà de la communication verbale.

Notre experte en communication Lisa Omara nous explique en quoi le vêtement est une arme diplomatique et un outil de communication.

“Quand un chef d’état se rend à l’étranger, il va soigner son look. Car le look peut devenir une arme de communication. Le choix du vêtement peut adoucir les relations diplomatiques, à condition de ne pas heurter le pays accueillant. C’est ce que l’on appel la communication inter culturelle. C’est-à-dire respecter les coutumes du pays accueillant.”

Depuis l’avènement des médias, le look des politiques est devenu un sujet en soi. Le style des politiques est une thématique qui à peu à peu conquis l’ensemble de la presse. D’abord présente dans les magazines de mode, puis les magazines people, cette thématique s’est étendue à la presse généraliste. Dorénavant tous les types de médias en parlent.

L’avènement d’Internet dans les années 2000, n’a fait que renforcer l’importance donnée au style des politiques dans le débat publique. La publicisation de cette thématique a permis d’imposer progressivement ce sujet de discussion dans la sphère privée et publique.

Pour comprendre l’importance du look dans la communication, notre experte en communication Lisa Omara, a décrypté les trois stratégies du choix des tenues vestimentaires des chefs d’Etat à l’étranger.

Première stratégie de communication : Incarner la mode de son pays

“Il y a une volonté en terme de communication de véhiculer l’identité culturelle de son pays d’origine. Une volonté de promouvoir les talents mode et les créateurs nationaux.”

L’exemple le plus parlant est celui de Brigitte Macron qui porte, lors de ses sorties, les créations de Nicolas Ghesquière, directeur artistique de la maison Louis Vuitton. Sophie Grégoire, la femme de Justin Trudeau a recours à cette même technique selon notre experte, Lisa Omara.

 

Deuxième stratégie de communication : Le port de tenues traditionnelles

“En terme de communication, cela permet de rendre hommage au pays accueillant et de faire plaisir au plus grand nombre”

En effet, lors de son voyage en Inde, Kate Middleton a choisi de porter les créations de Anita Dongre. La publication des images de la duchesse a engendré une rupture des stocks, comme nous l’explique Lisa Omara. Preuve que les tenues portées par les politiques ont un véritable impact.

“Il y a une autre façon de rendre hommage au pays invitant : en faisant un petit clin d’oeil dans la façon de s’habiller.”

Par exemple, lors du dîner avec le couple Trump, Brigitte et Emmanuel Macron avait un air de Gatsby Le Magnifique selon notre experte.

Cette technique peut s’avérer risquée. Lisa Omara, nous rappelle le voyage au Kazakhstan de François Hollande, où le port de la chapka avait suscité des railleries sur les réseaux sociaux.
Il en est de même pour Justin Trudeau en voyage en Inde qui avait, par le port d’une tenue bollywoodien, suscité l’indignement.

Troisième stratégie de communication :  Mixer les cultures

“L’homme ou la femme politique va choisir une tenue qui va parler à la fois au pays d’origine et au pays accueillant. Cela peut être par le choix d’un motif, d’une couleur symbolique ou d’un accessoire faisant un clin d’œil.”

Selon notre experte, Michelle Obama a souvent recours à cette technique. Par exemple lors de sa rencontre avec le premier ministre japonais, elle portait une création d’un designer japonais installé aux Etats Unis.

“L’idée en terme de communication est de faire une alliance. L’habit va faire rencontrer les deux cultures”.

Parfois le protocole impose le port d’une tenue traditionnelle pour les chefs d’Etat. Comme au sommet de l’Asie pacifique. L’habit imposé induit une unité entre l’ensemble des chefs d’Etat portant la même tenue.

“Le vêtement est un devoir de délicatesse. L’habit est une arme diplomatique et une arme de communication.”

Si vous rencontrez des problèmes pour visualiser la vidéo, cliquez ici.

Pour voir ou revoir les vidéos de notre experte, Lisa Omara, c’est par ici.